Apprenez pas à pas à gérer votre argent pour créer la vie de vos rêves

Pourquoi quitter le salariat? 22 raisons pour lesquelles vous ne devriez pas être salarié

Pourquoi quitter le salariat? 22 raisons pour lesquelles vous ne devriez pas être salarié

Le salariat, c’est voler à autrui, les biens les plus chers qui lui sont offerts par la vie; le temps, la liberté et la santé.

Dans cet article, nous allons aborder toutes les raisons pour lesquelles vous devriez quitter le salariat, ou éviter de l’être trop longtemps.  Mon expérience m’a montré que salariat ne peut pas être synonyme de réalisation de soi, de bien-être, et de liberté. Il est bien au contraire un frein à toutes ces aspirations. C’est pourquoi, ma réflexion au travers de mes propos se veut volontairement bousculante.

 En France, le salariat est la catégorie juridique dominante du monde du travail. Le taux du salariat est passé de moins de 50 % de la population active avant les années 1900, à 62 % en 1936, pour atteindre aujourd’hui près de 90 % depuis le début des années 2000.

Le défaut majeur de la scolarité en France, c’est qu’on apprend à travailler pour un patron, pour des entreprises. On apprend à être employé: soit le premier de la classe, forme-toi à un métier, passe des diplômes, négocie un bon salaire, soigne tes entretiens, etc…

A aucun moment nous apprenons à créer notre propre job ou même tout simplement à gagner de l’argent avec une passion, un savoir-faire.

Si vous tombez sur ce site pour la première fois, je m’appelle Gary. Je suis ancien militaire actif. Après 11 années passées sous les drapeaux, j’ai repris 4 années d’études. J’ai rejoint le monde du salariat à 34 ans. Après quelques mois seulement, j’ai compris rapidement que ce n’était pas fait pour moi, et que je ne tiendrais pas sur la durée. Ma haine était devenue tel qu’après un an et demi, mon état de santé s’est dégradé. J’ai dû réduire ce rythme infernal, et basculer en temps partiel.

Le salariat s’apparente à une forme d’exploitation qui modélise finalement une allure d’aliénation pour l’humain.

C’est pourquoi, dans beaucoup de grandes structures, le salariat a pris la forme d’exploitation humaine que je déplore. C’est un statut auquel je n’adhère pas et qui à mon sens, n’est absolument pas rationnel.

Arrêtons-nous quelques minutes sur les définitions de salariat, esclave et aliénation. Vous verrez qu’elles ne sont pas si différentes l’une de l’autre et que l’on retrouve des similitudes.

 

Un salarié est un travailleur subordonné, réalisant une tâche pour le compte de son employeur. Il reçoit un salaire en échange du travail effectué.

 

Un esclave est une personne de condition non libre, considérée comme un instrument économique pouvant être vendu ou acheté, et qui est sous la dépendance d’un maître.

 

La notion d’aliénation est généralement comprise, en philosophie, comme la dépossession de l’individu, c’est-à-dire la perte de sa maîtrise, de ses forces propres au profit d’un autre (individu, groupe ou société en général) « définition wikipédia »

 

Ceci étant dit, entrons sans plus attendre dans les détails. Voici donc 22 raisons pour lesquelles vous ne devriez pas être salarié,

ou ne pas y rester trop longtemps!

 

Si vous êtes nouveau sur mon site, pensez à télécharger l’utilitaire pour bien gérer vos comptes et vos finances personnelles. Insérez votre mail ci-dessous et téléchargez-le gratuitement!

 

Pourquoi quitter le salariat?

 

1. Le salariat est la pire manière de gagner de l’argent. C’est la moins efficace. En effet, vous vendez votre temps contre de l’argent. Votre temps est l’une des ressources les plus précieuses. Nous l’oublions trop souvent, mais cette ressource est limitée pour chacun d’entre nous. Nous vivons en moyenne 30 000 jours. (en prenant la moyenne de longévité actuelle). 23 000 de ces jours sont consacrés à l’école et au travail…

2. Un salarié n’utilise aucun effet de levier pour démultiplier son gain de production, et donc son revenu. Même si cela ne fait pas partie de votre objectif, vous ne ferez jamais fortune en restant salarié.

« Les gens qui n’utilisent pas l’effet de levier travaillent pour les gens qui l’utilisent. » Citation de Robert Kiyosaki auteur du livre Père Riche, Père pauvre

3. Un salarié ne peut pas être payé à sa juste valeur. En effet, pour que l’entreprise gagne de l’argent, elle doit rémunérer son salarié beaucoup moins que ce qu’il produit pour en extraire une rentabilité. C’est en partie une des raisons pour laquelle parler des salaires en entreprises a toujours été tabou et confidentiel!

4. Lorsque vous êtes salarié, vous travaillez pour une boite qui ne vous appartient pas. Vous consacrez du temps, de l’expérience, des qualités humaines, de la discipline et de la rigueur. Vous pourrez donner le meilleur de vous-même; à la fin, rien ne vous appartiendra. Vous ne jouirez donc jamais , vous, votre famille et votre descendance de tout ce que vous y avez consacré.

5. Lorsque vous êtes salarié, vous travaillez pour les objectifs et les rêves d’une autre personne. Pas les vôtres!

6. Dans le salariat, vos journées sont réglées et rythmées comme les notes sur du papier à musique: vous démarrez votre journée tiré de votre sommeil par une sonnerie. Vous réalisez les mêmes trajets au quotidien, supportez les bouchons en voiture, respectez des horaires, déjeunez entre 12 et 13h00! Bref, tout est ajusté pour que le salarié agisse tel un robot qui a été programmé.  Il est important de souligner que nous sommes la seule espèce parmi les êtres vivants sur terre à se réveiller avec une alarme. Dormir est pourtant un besoin essentiel, physiologique, naturel et réparateur pour le corps.

7. En tant que salarié, vous entretenez une entreprise qui ne vous appartient pas. Vous êtes le locataire de cette dernière au même titre que le locataire d’un appartement.

8. Un salarié ne choisit pas ses journées et encore moins ses problèmes. Il subit et encaisse telle une éponge les problèmes de l’entreprise ainsi que ceux liées à son activité.

« Aussi longtemps que j’échappe au salariat, je ne suis pas mécontente…Tant que j’en aurai la possibilité, je ne veux plus vendre ma vie. Ma vie est à moi. Je préfère vendre mon travail.” citation de Marie Desplechin

9. Excepté une faible minorité d’entreprises qui ne fonctionnent pas sur un modèle capitaliste classique, en tant que salarié , vous ne serez jamais reconnu à votre juste valeur pour tous ce que vous donnez et consacrez. Ne vous attendez pas à obtenir la reconnaissance que vous méritez dans ce milieu.

10. Dans le monde de l’entreprise, vous êtes entouré toute la journée de salarié, environ 10 heures par jour . De ce fait, et sans que vous en ayez conscience, développer un état d’esprit d’entrepreneur risque d’être plus difficile.

11. Salarié ne peut rimer avec liberté et indépendance! Mais plutôt avec dépendance et routine.

12. En tant que salarié, vous avez beaucoup d’obligations et de devoirs: Si Lundi prochain, vous ne vous sentez pas en forme, pas l’envie de travailler, pas envie de devoir écouter, présenter ,parler à des clients, il sera difficile de déplacer les rendez-vous. Vous devriez justifier votre absence et expliquer votre humeur passagère.

13. Un salarié court sans arrêt derrière les objectifs et les opportunités d’une entreprise dans laquelle il n’a finalement aucun intérêt.

14. Le confort du salariat est un piège: plus vous resterez longtemps salarié, et plus vous aurez du mal à quitter votre zone de confort pour changer votre vie, réalisez le job de vos rêves, ou tout simplement créer votre entreprise ou votre activité.

15. Dans les très grandes structures qui ont recours à un service RH, le salarié n’est qu’une ressource. C’est un produit de rentabilité pour lequel on utilise des caractéristiques et des  propriétés comme: le temps, l’intelligence, la patience, la discipline, le savoir-faire, et bien d’autres encore. D’où l’appellation d’un service « Ressources Humaines ».

16. CDI ne rime plus avec sécurité de l’emploi. Vous êtes dépendant d’une boite et de sa direction. Si demain, l’entreprise est mal gérée, en difficulté ou qu’elle doit déménager, vous serez contraint de la suivre ou de la quitter.

« Définissez le succès avec vos propres termes, atteignez-les avec vos propres règles, et construisez une vie que vous êtes fiers de vivre. » Citation de Anne Sweeney

17. Lorsque vous êtes salarié, votre temps ne vous appartient pas. Il est échangé et rémunéré. Si la météo présente un soleil radieux à l’extérieur, vous ne pouvez pas tout lâcher et aller vous balader. C’est assez injuste quand on y pense!

18. Dans le salariat, tout le monde effectue approximativement les même horaires. Et en fin de journée, tout le monde se retrouvent dans les bouchons. De même pour les vacances, la majeure partie fonctionne sur les mêmes créneaux en été, pendant les fêtes et pour des événements. Tout le monde se retrouvent aux même endroits aux mêmes moments. Et l’addition coûte au finale plus chère pour les salariés car les prix sont fixés en hautes saisons.

19. Les bons salariées paient pour les mauvais. Vous l’aurez sans doute remarquez, mais lorsque il y a trop d’arrêt maladie, de personnes absentes ou dans le déni des tâches, la charge de travail sera plus lourde pour les autres personnes. Vous dépendez donc de vos collègues et votre charge de travail peut être rythmé en fonction de leurs humeurs.

20. A trop s’enterrer dans le salariat, vous risquez d’avoir des regrets une fois à la retraite. La majorité des gens attendent 60 ans pour commencer à vivre pleinement et profiter enfin de leur temps. Mais c’est une hérésie, car vos plus belles années sont derrière vous. Et vous les aurez consacrez à travailler non pas à la réalisation de vos projets de vie, mais à bâtir le rêve de quelqu’un d’autre.

21. L’expérience et la gratitude dont vous jouirez lors de la création d’une boite ou d’un business n’auront jamais la même saveur que les expériences accumulées en tant que salarié. Car ils dépendent uniquement de vous et vous seul. Et croyez-moi, vos revenus n’auront pas le même parfum.

22. Quelles sont vos plus belles journées? Celles ou vous faites ce que vous désirez, celles ou vous êtes présent pour votre famille, celles ou vous exprimez vos passions? Ou les journées que vous passez à rester dans un bureau, un bâtiment, une usine, à réaliser des taches qui ne vous conviennent pas forcément ?

C’est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que la masse reste entrainé dans une ronde infernale d’imbécilité et d’abrutissement! Citation d’Albert Einstein

 

Comment se libérer du salariat ?

 

Vous avez beaucoup plus d’avantages à créer votre propre business. Si vous arrivez à combler vos besoins essentiels par une activité monétisée, quelque soit le domaine, vous êtes techniquement indépendant financièrement.

Tout part de l’état d’esprit. En France, ce sujet de conversation est souvent controversé. On assimile trop souvent « travailler dur » avec « gros salaire » ou encore « de longues heures de travail ». Ce qui est une fausse croyance! Vous pouvez vivre d’une passion, tout en travaillant de chez vous dans votre salon, quelques heures par jour seulement, et faire ce que vous aimer.

Il suffit de le savoir et d’y croire.

Les directions pour se libérer du salariat sont multiples. En voici quelques-unes, non exhaustives: Elles vous amèneront vers plusieurs approches et pistes de réflexions:

 

Les questions à se poser

Pourquoi travaillez-vous ?  Est-ce un besoin économique ? Parce que tout le monde le fait ? Est-ce un épanouissement? Une envie de création, d’invention, de changer le monde ?

Lorsque je me suis posé la question économique après avoir établi mon budget, mes besoins étaient d’environ 400 euros par mois . Mon salaire était de 1600 euros et l’ensemble de mes revenus 2500. Mon activité entrepreneuriale couvrait mes besoins à 80%.  J’épargnais 1400 euros tous les mois.

 

à lire également : Comment j’ai pu mettre de côté 90% de mon salaire tous les mois

 

Il m’aura fallu un problème de santé dû au surmenage pour que je comprenne que même en épargnant beaucoup d’argent tous les mois, je ne serais jamais comblé, heureux et satisfait.

D’un point de vue économique, une semaine de travail me suffisait amplement pour vivre et combler mes besoins. soit environ 400 euros.

 

Baisser son train de vie

Gardez en tête que vos obligations professionnelles sont dictées en grande partie par le train de vie que vous menez!  Plus il sera gourmand, plus vous serez dans l’obligation de faire les choses uniquement dans un but de gagner de l’argent pour couvrir ce dernier.

Pour savoir comment baisser son train de vie sans impacter sa qualité de vie, vous trouverez de nombreux détails dans ces articles: 80 astuces pour économiser de l’argent rapidement, ou encore 38 astuces pour vivres simplement et être économe.

 

Trouver des sources de revenus alternatives

Tout le monde ne peut pas devenir entrepreneur, mais n’importe qui peut gagner de l’argent et s’épanouir grâce à une activité entrepreneuriale, ou créative.

Les seules qui vous répondront inlassablement que c’est impossible, que tout le monde ne peut pas le faire, se cache déjà derrière la médiocrité pour justifier leur flemme et leur inaction.

 

Commencez maintenant sans prendre de risques

Faites des petits pas. Posez les briques les unes après les autres.

Démarrez petit! Commencez par bâtir les fondations. Prenez des risques mesurés.

Vous n’êtes pas obligé de quitter votre emploi du jour au lendemain. Orientez-vous plutôt vers une réduction du temps de travail . Vous pouvez aller lire cet article pour voir comment j’ai procédé pour basculer sur un temps partiel:

 

à lire également : Comment travailler définitivement à mis-temps?

 

Vous obtiendrez de cette manière plus de temps à consacrer à votre seconde activité. Vous pourrez ainsi quitter plus facilement votre emploi de salarié.

 

Se lancer n’a jamais été aussi facile

Nous avons tout à disposition pour nous lancer. Créez un business dans les années 80 était beaucoup plus difficile que de nos jours. Aujourd’hui, avec internet, nous avons la chance de jouir de nombreuses plateformes pour exprimer nos savoir-faire, notre créativité, ou encore apportez nos contributions. Avec un simple PC et une connexion internet, vous pouvez créer une véritable entreprise au service de l’épanouissement humain.

Je pense par exemple à des plateformes comme:

Twitch, Youtube, Instagram pour la vidéo et la photo

WordPress, Joomla,Wix, et bien d’autres CMS pour lancer son site, son blog, sa boutiques en ligne (étant l’auteur d’une thèse de +de 80 pages sur le blogging, vous pouvez la télécharger librement en cliquant sur ce lien :——-)

5euros, Pimido, Fiverr, pour proposer vos services quelque soit votre domaine

 

Arrêter ou ralentir votre activité de salarié vous a-t-il apporté un changement dans votre vie ? N’hésitez pas à faire part de vos commentaires sur ce sujet !

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *