Apprenez pas à pas à gérer votre argent pour créer la vie de vos rêves

Comment travailler définitivement à mi-temps en restant zen

 

Qui n’a jamais rêvé de travailler en temps partiel? de pouvoir baisser son temps de travail ?

Qui ne rêve pas d’avoir des weekends de 4 jours ou plus?

Qui n’a jamais songé à réaliser une activité entrepreneuriale tout en prenant des risques mesurés ?

Qui ne rêve pas de jouir davantage de temps libre chaque jour pour soi et ses enfants?

Qui n’a jamais imaginé travailler moins pour se consacrer à une passion aujourd’hui, et pas dans 20 ans?

« je le ferai demain, je le ferais quand je serais à la retraite, je le ferais lorsque j’aurais plus d’argent » .

On se convainc sans cesse qu’on prendra le temps plus tard, mais sans forcément prendre en compte de nombreux facteurs d’influences.

 

Il est simple et facile de travailler définitivement en temps partiel

 

J’en suis la preuve vivante et ce, depuis mes 35 ans.

Je travaille uniquement 2 jours par semaine en tant que salarier. Le reste du temps, je possède une petite entreprise dans l’immobilier  pour laquelle je ne consacre que 2 heures de travail par semaine.

Ces 2 activités me permettent de dégager suffisamment de revenu pour faire face à chacune de mes dépenses, et tous mes besoins sont comblés.

Et aussi simple que cela puisse paraitre, la facilité de ce choix dépendra en grande partie de votre train de vie.

Lorsque des gens de mon entourage me demandent : « Comment fais-tu pour t’en sortir ? »,

ma réponse reste des plus simple: « Pourquoi veux-tu que je travaille pour gagner 2500 euro par mois, alors que mon train de vie n’en demande que 1000 ».

Évidemment, vous pouvez travailler pour gagner toujours plus, mais si votre but est de dépenser toujours plus ,pour au final consommer toujours plus, cela semble ne pas avoir vraiment de sens.

 

Nous allons donc voir ensemble 5 astuces qui vous permettront de faire le choix de moins travailler et de pouvoir profiter davantage de temps libre.

Les astuces qui suivent vont vous paraitre des plus simples, et pourtant, bon nombre de personnes ne les suivent pas, ou ne les ont jamais mis en application.

Car en effet, entre le savoir et l’action, il existe un gouffre énorme.

 

Savoir faire la différence entre les besoins et les envies

 

En effet, beaucoup de gens n’en sont pas conscients, mais on a souvent tendance à dépenser par émotion plutôt que par besoin. Posez-vous toujours les questions suivantes: ai-je besoin de rouler en Mercedes ou en porche? ai-je réellement besoin d’acheter des confiseries au sucre, le dernier sac de grande marque, la dernière montre connectée?

 

Connaitre ses dépenses

 

Cela peut paraitre simpliste, mais combien de gens ne connaissent pas leurs dépenses mensuelles obligatoires? Combien n’ont pas connaissance du budget nécessaire juste pour combler leurs besoins essentiels : logement, électricité, transport, alimentation, téléphone et Internet, etc. Il est primordial de connaitre ces dépenses pour savoir quels sont les revenus dont vous aurez besoin à minimum.

 

Ne pas tomber dans la société de consommation

 

Les entreprises n’ont qu’un seul but: vendre, vendre, vendre. Sachez-vous déconnecter de leur publicité alléchante en arrêtant la télévision par exemple, l’écoute des grandes radio et la lecture des journaux. Vous serez par ailleurs beaucoup plus positif au quotidien, et donc plus productif dans vos objectifs à réaliser.

 

Déterminer ses priorités

 

En effet, baisser son train de vie sans toucher à ses besoins vous obligera à ralentir ou arrêter certaines habitudes et activités : cinéma, abonnements, location d’hôtels, cours particulier, voyage couteux, coaching, restaurant, autre extra. En effet, si laisser de côté certaine activité augmentent votre qualité de vie et votre liberté de choix, alors à vous de voir ce que vous préférez.

 

Adapter son mi-temps ou temps partiel en fonction de sa productivité

 

Dans mon cas, je suis plutôt productif le matin, c’est pourquoi j’ai besoin des matinées pour moi. J’ai donc négocié avec mon employeur de réaliser mes 16h00 par semaine sur 2 jours d’affilée, plutôt que 4 matinées. Je me retrouve au final avec des semaines de travail de 2 jours et des weekends de 5 jours.

 

Des résultats significatifs et immédiats

 

Les bienfaits ont été immédiats:

Je suis moins stressé, plus détendu; je commence donc mes journées dans la douceur.

J’ai beaucoup plus de temps pour moi, ce qui s’harmonise par une projection et une vision des possibilités à plus long terme.

Je retrouve le temps de cuisiner pour mes proches et pour les bienfaits sur mon corps.

J’ai davantage de patience dans tous ce que j’entreprends de faire.

J’ai le choix de m’organiser plus facilement, donc plus aucune raison de procrastiner.

Je ressens de la gratitude d’avoir cette chance de peu travailler, là ou la majorité des gens courent pour gagner leur pain et entretenir leur train de vie. Un train de vie très souvent dicté par la société consumériste, par la publicité et par les objectifs financiers toujours plus absurdes des grandes multinationales.

 

En conclusion, il m’arrive chaque jour de me demander si finalement, le bonheur ne se trouve pas dans les choses les plus simples de la vie!

 

Cet article participe à l’évènement organisé par Olivier Roland “Comment être Zen et Productif au quotidien” du blog Habitudes Zen.

Je vous invite à lire un des articles qui m’a inspiré lorsque j’ai commencé à changer de vie: “repenser-le-minimalisme” !

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *