Le marché locatif de plus en plus tendu pour 2023 ?

Réaliser un investissement locatif dans les grandes villes en France est devenue de plus en plus tendu.

En effet, le nombre d’offres de logements se réduit. En face, une multitude de candidats cherchant à investir.

50 à 100 appels en 24-48 heures pour visiter un appartement, la scène n’est pas anodine pour les agents immobiliers du secteur.

Il s’agit aujourd’hui de la réalité du marché immobilier locatif.

 

Expérience vécue sur le marché locatif tendu

 

La tendance du marché locatif vient de franchir un palier: même en ayant un excellent dossier de prêt, un apport conséquent, il est devenu difficile de franchir la première porte: celle de faire une simple visite.

Si vous êtes nouveau sur le site, pensez à télécharger l’utilitaire pour gérer vos comptes et vos finances personnelles. Insérez votre mail ci-dessous et téléchargez-le gratuitement!

Là ou dans les années 2014, 2015, vous pouviez encore visiter un studio les mains dans les poches dans des villes comme Lyon intramuros, en 2018, 2019, la demande s’était grandement accrue. On pouvait alors apercevoir déjà, des files d’attente dans les couloirs de l’immeuble pour visiter une simple chambre de bonne de 10 m².

Il fallait être réactif et saisir le téléphone rapidement. Des boîtes mail inondées, des boites vocales saturées, des agents immobilier pris d’assaut au point ou certains étaient contraints d’annuler toutes les nouvelles demandes de visites. Des appartements saisis dès le premier client!

Obtenir une simple visite s’apparente de plus en plus à un parcours du combattant, car en effet, c’est la loi du premier arrivé, premier servi qui s’applique désormais.

« C’était devenu tellement tendu que j’étais obligé de prendre un jour par semaine, le mercredi par exemple; afin de pouvoir être en mesure de visiter les biens avant les heures de pointe ou les heures de sortie du travail. Tous les jours, j’étais rivé sur mon écran, le couteau entre les dents, en train de réactualiser toutes les 30 minutes, les pages des sites les plus connus comme Seloger et Leboncoin. »

Finalement, j’ai tout de même pu réaliser ma dernière opération immobilière sur Lyon, fin 2019 avec l’achat d’un 20 m2 au prix de 80 000 euros. Le prix initial affiché était de 98 000 euros.

 

 

3 conseils pour investir sur un marché locatif tendu

 

Inutile de parler d’un bon dossier de prêt, d’avoir de l’apport ou d’être réactif: tous ces conseils sont devenus obsolètes. Car même si vous êtes réactif, les agents eux ne peuvent pas toujours répondre sur le moment présent. Ils sont souvent harcelés et contraints à faire du tri, ou n’ont pas les mêmes disponibilités que vous pour les visites. C’est pourquoi:

Privilégiez au maximum le bouche à oreille. Vous pouvez faire un travail de chasseur immobilier vous-même. L’ayant testé autour de chez moi, cela a déjà donné plusieurs résultats positifs. Pour ce faire, vous pouvez par exemple afficher une annonce dans les halls d’immeubles et dire que vous êtes à la recherche d’un appartement à vendre .Vous pouvez aussi déposer tous simplement l’annonce dans les boîtes aux lettres.

Ne perdez pas de temps à chercher les emplacements les plus prisés . Aujourd’hui, proche des grandes villes, tout se loue. Regardez donc plutôt en agglomération, en banlieue et dans un rayon de 5 à 10 kilomètre autour de la ville ou vous souhaitez investir.

 

à lire également :  A 37 ans, je vie sans le besoin de travailler! Comment j’ai fait

 

Nouez des liens avec des marchands de biens. Ce sont des professionnels de l’immobilier qui achètent des immeubles ou des maisons dans le but de les découper, les diviser et les revendre en lot, légèrement un peu plus cher que le prix du marché. Mais cependant moins cher que le neuf. En effet, ces lots sont vendus pour la plupart du temps sous forme de plateau brut. C’est donc à vous de créer les plans et l’agencement de l’appartement.

Bonus : Pour vérifier et tester très simplement si une zone est tendu, il suffit de mettre l’annonce d’un appartement a vendre sur Leboncoin, de laisser un mail et d’attendre les retours. Si vous recevez plus de 100 réponses en l’espace de 24 heures, alors ne perdez pas votre temps! Vous aurez mieux fait de chercher ailleurs.

 

Les principales raisons d’un marché locatif tendu

 

J’ai acheté mon premier appartement à Lyon en 2007 et mon dernier en 2019. Entre-temps, j’aurai effectué de très nombreuses visites et plusieurs achats. Je peux dire aujourd’hui que je vis de mes revenus locatifs ,et ce, depuis mes 37 ans. Ayant côtoyé un grand nombre d’investisseurs durant mon parcours, je suis en mesure de rassembler les principales raisons qui motivent ces personnes à investir.

Avant de les énumérer, il faut savoir que c’est grâce à internet qu’investir dans l’immobilier locatif est devenue accessible à tout le monde. Avant la toile, il fallait croiser les bonnes personnes ou fréquenter les bibliothèques pour apprendre et la puissance et les procédés de l’investissement locatif. Ce qui me pousse à dire que cela ne va pas aller en s’arrangeant.

Il existe donc plusieurs raisons qui poussent le grand public à vouloir investir dans l’immobilier locatif.

Voici les 2 principales motivations que j’ai pu rassembler:

La première, c’est l’envie d’une autre vie que celle vendu par le système du « métro, boulot, dodo ». En effet, nous consacrons les plus belles années de notre vie à travailler. L’investissement immobilier locatif permet de se sortir rapidement de l’obligation du travail et de jouir d’une certaine liberté. Si vous souhaitez aller plus loin, j’en parle plus précisément dans cet article: Comment arrêter de travailler ?

La seconde se trouve dans le manque de confiance du système de retraite en France, qui devient de plus en plus bancale. de plus, les années de cotisations sont systématiquement allongées. Les décotes vont bon train pour éviter les départs trop tôt.

Pour devenir plus autonome et se garantir un revenu à la retraite, beaucoup de personnes préfèrent composer leur patrimoine avec de l’immobilier. Cela permet ainsi de se prémunir, et de ne pas  dépendre uniquement du système.

 

Et vous, qu’en pensez-vous? La situation va-t-elle durer, s’amplifier, s’améliorer ? Répondez librement dans les commentaires.

 

NewsLetter

Recevez des conseils chaque semaine pour une meilleure gestion de votre argent

J'accepte que mes données personnelles soient transférées à MailChimp ( more information )

Bienveillance garantie! Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Retour en haut